Production d’énergie

Géothermie

Un potentiel assez faible

Le sous-sol des Pays de la Loire est constitué par :

  • un massif cristallin (formation de socle) correspondant au massif armoricain, pour les départements de la Loire-Atlantique, la Mayenne, le nord et le centre de la Vendée, ainsi que l’ouest du Maine-et-Loire ;
  • des bassins sédimentaires peu profonds, pour le sud de la Vendée, l’est du Maine-et-Loire et la Sarthe.

Le contexte géologique des Pays de la Loire est globalement moins favorable à la géothermie que celui des autres régions. La formation de socle, qui représente près de 57 % de la superficie de la région, est considérée comme peu aquifère par rapport à la zone sédimentaire (43 % de la superficie de la région). Ainsi la valorisation de la ressource géothermique est cantonnée à une exploitation dite « basse énergie » : prélèvement des calories dans des aquifères peu profonds ou dans le sol et utilisation d’une pompe à chaleur afin de rehausser la température extraite.

Les pompes à chaleur : une production renouvelable non négligeable et en progression

Une pompe à chaleur (PAC) est un système thermodynamique qui permet, grâce à un apport d’énergie moindre, de transférer de la chaleur d’un milieu froid vers un milieu plus chaud (généralement le bâtiment à chauffer). Ceci a tendance à refroidir le milieu froid et réchauffer le milieu chaud. Dans le cas d’une pompe à chaleur électrique destinée au chauffage des bâtiments, l’apport en énergie renouvelable se mesure en ôtant la quantité d’électricité consommée par l’appareil à la quantité de chaleur injectée dans les locaux.

Les pompes à chaleur constituent la 2ème plus importante source de chaleur renouvelable après la biomasse solide. Elles comptent pour environ 15 % de la chaleur renouvelable produite (chiffre national, source bilan de l’énergie SOeS).

A l’échelle régionale, la production de chaleur renouvelable, et particulièrement celle issue de pompe à chaleur, est difficile à mesurer. En considérant que les tendances nationales sont également vérifiées en Pays de la Loire. la production de chaleur renouvelable issue de PAC se situe autour de 80 ktep en 2012 et 100 ktep en 2014.

L’objectif visé en Pays de la Loire est d’atteindre une production annuelle de 145 ktep en 2020. Le rythme de progression actuel de la filière permet d’espérer raisonnablement le voir atteint. Cette filière compte pour un peu plus de 10 % de la production régionale d’énergie renouvelable visée pour 2020.