Le changement climatique

Le changement climatique

La température moyenne mondiale a augmenté de 0,85°C entre 1880 et 2012. Le climat de notre planète se modifie à une vitesse et une ampleur qu’aucun phénomène naturel ne peut expliquer. Les premières conséquences du changement climatique s’observent d’ores et déjà : hausse de la température moyenne de la planète, élévation du niveau des mers, évènements climatiques extrêmes devenant plus fréquents…

 

Les activités humaines, responsables du changement climatique

L’effet de serre est en cause et la communauté scientifique est pratiquement unanime : ce phénomène naturel, sans lequel la température moyenne à l’échelle du globe serait de -18°C, est amplifié sous l’effet des émissions de gaz à effet de serre (GES) générées par les activités humaines. L’usage des combustibles fossiles contribue pour une grande part à l’augmentation de la concentration en gaz à effet de serre de l’atmosphère.

Selon les scénarios d’évolution des émissions de gaz à effet de serre du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), la hausse moyenne de température à l’échelle du globe devrait être comprise entre 0,3°C et 4,8°C à l’horizon 2100. Les conséquences prévues du réchauffement sont nombreuses : phénomènes climatiques aggravés, bouleversement des écosystèmes, crises alimentaires, déplacements massifs de population…

 

 

Un objectif : limiter la hausse de température à + 2°C

S’il apparaît inévitable, le changement climatique peut être limité. Une augmentation de température ne dépassant pas 2°C par rapport à l’ère préindustrielle : c’est l’objectif des pays signataires de la Convention cadre des Nations Unies sur le changement climatique.

Dans la lutte contre le changement climatique, deux types d’actions sont menés conjointement :

  • Les mesures d’atténuation, visant à limiter l’ampleur du changement climatique, par la diminution des émissions de gaz à effet de serre
  • Les mesures d’adaptation, dont l’objectif est de réduire l’exposition et la vulnérabilité aux impacts négatifs du changement climatique

Le changement climatique nécessite une mobilisation à toutes les échelles : mondiale, européenne, nationale, régionale, locale…

La France, en tant que membre de l’Union européenne, s’est engagée à réduire de 20 % ses émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2020, par rapport à leur niveau de 1990 (Paquet énergie-climat).
La France a également pour objectif de diviser par quatre ses émissions à l’horizon 2050 (Lois POPE et Grenelle) et s’est dotée d’un Plan national d’adaptation au changement climatique (PNACC) pour la période 2011-2015.

En région, une étude commanditée par la Datar et pilotée par le SGAR des Pays de la Loire, a été réalisée en 2013, avec pour objectif la définition d’une stratégie d’adaptation au changement climatique cohérente à l’échelle du Grand Ouest.

En Pays de la Loire, les objectifs nationaux et supranationaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre se déclinent dans le Schéma régional climat air énergie (SRCAE) et dans la Stratégie régionale de transition énergétique (SRTE). Le premier prévoit, à l’horizon 2020, une stabilisation des émissions de gaz à effet de serre par rapport à 1990, soit une réduction de 23 % des émissions de gaz à effet de serre par habitant. La SRTE fixe pour objectif une division par quatre des émissions à l’horizon 2050.

Plus localement, les collectivités territoriales se dotent également d’une politique climatique et énergétique. Depuis la loi Grenelle 2 de 2010, les collectivités de plus de 50 000 habitants ont l’obligation de réaliser un bilan de leurs émissions de gaz à effet de serre dans le cadre de leur Plan Climat-Énergie Territorial (PCET).

Comment agir ?

Le Coach Carbone, un outil accessible pour le grand public pour estimer et réduire ses émissions de gaz à effet de serre http ://www.coachcarbone.org/

Le Coach Carbone® est une application Internet gratuite développée par l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) et de la Fondation pour la Nature et l’Homme (FNH).

L’approche est double : pouvoir évaluer ses émissions de gaz à effet de serre et obtenir une proposition un plan d’actions personnalisées pour la réduction des émissions de GES. Quatre postes sont concernés : bâtiment, transport, biens d’équipement et alimentation.
picto_lienexterne_pageLien vers le guide ADEME