Le profil énergie climat régional – test

L’état des lieux

La consommation d’énergie

Sélection Energies / Secteurs – EPCI/Département/Région – Années

Court Paragraphe explicatif sur les tendances.

Les émissions de gaz à effet de serre

Sélection Secteurs – EPCI/Département/Région – Années

Court Paragraphe explicatif sur les tendances.

La production d’énergie

Sélection filières – EPCI/Département/Région – Années

Court Paragraphe explicatif sur les tendances.

Le stockage carbone

La séquestration de carbone, notamment par l’accroissement de la biomasse (en particulier du patrimoine forestier) est une perspective à l’étude pour renforcer la lutte contre le changement climatique. En effet si certaines activités sylvicoles (notamment le brûlage des résidus) contribuent à émettre des gaz à effet de serre l’accroissement de la biomasse permet de stocker du dioxyde de carbone . C’est ce qu’on appelle les puits de carbone. C’est une question qui reste encore difficile à quantifier. En Pays de Loire, on estime que la gestion des forêts contribue à la séquestration d’un peu plus d’un million de teq CO2, ce qui représente environ 3 % des émissions totales régionales.

La séquestration de carbone issue de la gestion de la biomasse


Les objectifs

Les objectifs nationaux

En vertu de ses engagements internationaux, la France doit réduire son niveau d’émissions annuelles totales (énergétiques et non énergétiques) pour le porter :

  • à celui de 1990 en 2012 (protocole de Kyoto, objectif atteint)
  • à 80 % de celui de 1990 d’ici à 2020 (engagement européen dit des « 3×20 »).
  • à 40 % de celui de 1990 d’ici à 2030 (objectif de la loi pour la transition énergétique du 18 août 2015)
  • à 25 % de celui de 1990 d’ici à 2050 (engagement dit du « facteur 4 »)

Les objectifs régionaux

Pour contribuer à l’atteinte des objectifs de la France, les Pays de la Loire se sont fixés pour objectifs de stabiliser d’ici à 2020 leurs émissions de GES à leur niveau de 1990 (ce qui, compte tenu de la progression démographique, représente une diminution des émissions par habitant de 23 % ) et d’atteindre le facteur 4 en 2050.

Pour respecter ces objectifs, les émissions régionales devront diminuer en moyenne de 1,5 % par an sur la période 2012-2020 puis de 4,5 % par an entre 2020 et 2050. À l’échelle nationale, les efforts envisagés sont comparables pour la période 2012-2020 (-1,3 % par an en moyenne) mais moins intense pour la période 2020-2050 (-3,8 %/an)

Émissions de gaz à effet de serre en Pays de la Loire et objectifs

Des tendances à infléchir fortement pour atteindre les objectifs nationaux et européens



Visualisation BASEMIS

Consigne sélection EPCI – Thématique…

Pour en savoir plus